PORSCHE PRESS KIT 1990

LE PROGRAMME PORSCHE DU MILLIEME 1990

1990_FR

Une nouvelle 911 Carrera 2 dérivée de la 911 Carrera 4 la boîte de vitesses révolutionnaire tiptronic - les versions Targa et cabriolet des Carrera 2 et 4 - un équipement encore affiné sur la gamme 944 - la Porsche 928 GT ainsi que de nombreux perfectionnements dans les trois gammes autant sur le plan du confort que de la sécurité et des qualités antipollution: voilà les principales nouveautés du millésime 1990.

1990_FR

Bien que la gamme Porsche 944 ait déjà été remaniée en profondeur pour le millésime 1989 et qu'un tout nouveau modèle, la 944 S2, ait fait son apparition sur le marché, les modèles Transaxle abordent la nouvelle année-modèle avec une série de modifications et un équipement encore rehaussé.

Equipée de série d'un catalyseur, cette gamme se compose désormais des modèles suivants:

  • la Porsche 944 S2 animée par un moteur multisoupape de trois litres développant 211 ch
  • la Porsche 944 S2 Cabriolet qui reprend la technique et 1'équipement de la version 944 S2 Coupé
  • la Porsche 944 Turbo avec moteur de 2,5 litres délivrant 250 ch

Depuis le mois d'août 1989, la Porsche 944 S2 est livrée de série avec le système antiblocage (ABS). Voilà ce qui fait de Porsche le premier constructeur au monde à proposer l'ABS dans l'équipement standard de tous ses modeles de série. Outre l'ABS, le système combiné condamnation centrale/dispositif d'alarme fait désormais lui aussi partie intégrante de l'équipement de base de la Porsche 944 S2. Ainsi, tous les modèles Porsche bénéficient de série de ce système.

Et voici les éléments qui viennent encore élargir 1'équipement de série de la Porsche 944 S2 déjà très complet: ceintures trois points à enrouleur aux deux places arrière, antivols de roues et un correcteur de site des phares que le conducteur actionne depuis son siège.

Pour le conducteur Porsche particulièrement sportif qui désire aussi s'engager en compétition avec sa 944 S2, Porsche offre un kit châssis à trois composants qui comprend, outre une suspension plus ferme, les roues et les freins de la 944 Turbo plus musclée.

Dérivé de la 944 S2 au dynamisme et au couple exceptionnels, le cabriolet saura enthousiasmer l'amateur le plus exigeant de la conduite au grand air. Profitant de tous les avantages qu'offre la technique du Transaxle, la voiture est proposée exclusivement avec une capote à commande électrique.

Dans le cercle très fermé des meilleures voitures de ce monde la Porsche 944 Turbo se classe indéniablement dans le peloton de tête. Grâce à son moteur de 250 ch, repris de la Porsche 944 Turbo Cup et testé en compétition ainsi que son châssis aux freins extrêmement efficaces qui lui aussi a fait ses preuves en course, elle brille par un niveau de performances et de qualités routières qu'on ne rencontre guère plus dans cette gamme de prix. Méme si l'équipement de cette fabuleuse voiture de sport comblait déjà pratiquement tous les désirs, la 944 Turbo millésime 90 a été enrichie d'un correcteur de site des phares commandé depuis le siège conducteur. La silhouette de la Porsche 944 Turbo se caractérise par un nouvel aileron arrière inspiré de celui de la Porsche 959 et qui, surtout à grande vitesse, se montre encore plus efficace que l'ancien.

1990_FR

Porsche 911 Carrera 2 et 4, versions Targa et Cabriolet

Transmission intégrale "intelligente", performances et qualités routières quí ne laissent rien à désirer, nombreuses nouveautés techniques: la Porsche 911 Carrera 4 n'a pas seulement posé de nouveaux jalons en construction automobile depuis son lancement en automne l988 mais a connu un écho retentissant dans la presse spécialisée internationale. Bien avant que les premiers modèles ne quittent les chaînes au printemps dernier, la production de la 911 Carrera 4 fut vendue sur plus d'un an.

Et voilà que Porsche offre désormais une alternative hautement intéressante, à savoir la 911 Carrera 2: dérivée directement de la Carrera 4, elle profite du même moteur de 250 ch, de l'ABS et d'une direction as- sistée. Et qui plus est, elle bénéficie de tous les avantages aérodynamiques de la carrosserie 911 Carrera 4 qui, même à grande vitesse, reste collée à la chaussée.

Ces deux Carrera existent en versions Targa et Cabriolet, cette dernière étant livrée exclusivement avec une capote à commande électrique.

1990_FR

La nouvelle boîte de vitesses Porsche tiptronic, disponible en option sur la 911 Carrera 2, constitue un raffinement technique qui va faire la surprise de plus d'un conducteur Porsche. Une boîte qui marque le début d'une nouvelle ère dans le domaine de la technique de transmission. A travers cette boîte, Porsche présente un concept qui allie les avantages de la commande manuelle à l'agrément d'une boîte automatique. Le système tiptronic comprend deux couloirs de sélection parallèles permettant un changement de vitesse automatique ou manuel.

Quel que soit le mode choisi, elle passe les rapports sans interruption de la transmission. Avec les nombreuses possibilités d'intervention qu'offre cette nouvelle boite - fruit d'ailleurs des enseignements tirés en compétition de la boîte Porsche à double embrayage - la 911 Carrera 2 devient le précurseur d'une nouvelle évolution de la technique automobile.

1990_FR

Un plus de sécurité pour la gamme Porsche 928

La Porsche 928 S4 avec son V8 de cinq litres à quatre soupapes par cylindre a rejoint d'emblée l'élite automobile internationale. Les journalistes de la presse spécialisée ne tarissent pas d'éloges à propos de cette voiture de sport qui dépasse les 270 km/h, en la considérant souvent comme la voiture la plus perfectionnée de sa catégorie.

Lors de la sortie du millésime 1989, cette Porsche qui doit sa souveraineté à son huit cylindres regorgeant de puissance n'a pas manqué de faire sensation avec un contrôleur de pression des pneumatiques - une première mondiale sur une voiture de série - et un système d'information et de diagnostic à gestion électronique. Un an après, en août 1989, Porsche revient à l'assaut en présentant une fois de plus une nouveauté mondiale sur ce même véhicule: le différentiel autobloquant Porsche (PSD). Avec son blocage à pilotage électronique dont l'effet de verrouillage varie de 0 à 100 % selon les conditions rencontrées, ce puissant modèle huit cylindres fait preuve d'une tenue de route encore meilleure: la tendance au survirage est sensiblement réduite lors des alternances de charge. Contrairement aux systěmes classiques de blocage mécanique, le différentiel PSD offre des avantages décisifs qui se traduisent notamment par un gain de sécurité non négligeable.

Le programme huit cylindres se compose désormais de la version automatique ainsi que de la version GT au caractère sportif plus prononcé, disponible uniquement avec une boîte mécanique à cinq vitesses. Le modèle GT se distingue de la version automatique notamment par une différence de puissance de dix chevaux et une plage de régimes plus élevée; elle se démarque visuellement par ses jantes alliage plus larges au design spécial. La GT s'adresse avant tout au client quí cherche d'abord et avant tout la performance et les réactions plus franches d'un châssis sport et qui accepte en échange de faire de minimes concessions sur le plan du confort.

La version automatique reçoit elle aussi le double tuyau d'échappement arrière réservé jusqu'alors à la GT.

Environnement et sécurité: Porsche en première ligne

Ayant proposé depuis de nombreuses années đéjà un catalyseur réglé triple effet sur tous ses modèles, Porsche est désormais le premier constructeur du monde à réal1iser une nouvelle génération de catalyseurs aux propriétés sensiblement améliorées. Les Porsche Carrera 4 et Carrera 2 sont équipées de pots catalytiques en métal qui présentent un certain nombre d'avantages par rapport aux catalyseurs classiques à monolithe céramique, à savoir: perte de puissance moindre, activation plus rapide après le départ à froid et structure plus solide.

Comme le veut la tradition, Porsche n'a pas manqué de soumettre ce composant désormais indispensable aux conditions impitoyables de la compétition automobile. En effet, rien de plus efficace qu'un circuit de course pour détecter les points faibles d'un système et y remédier dans les délais les plus brefs. Toutes les voitures engagées dans la Porsche 944 Turbo Cup en 1988 étaient dotées, à titre expérimental, du nouveau catalyseur metal qui a résisté, sans la moindre défaillance, aux rudes sollicitations de la course. Ce n'est qu'après cette épreuve de force que le nouveau pot a été adopté en série sur la Carrera 4. Et, comme on l'a déjà vu si souvent par le passé, l'exemple Porsche fait école: de nombreux constructeurs de voitures hautes performances envisagent à présent d' appliquer cette nouvelle technique.

Depuis longtemps déjà, la société Porsche plaide en faveur d'une généralisation rapide du catalyseur qui, aux yeux des ingénieurs Porsche, représente actuellement 1a meilleure solution pour réduire les émissions nocives des gaz d'échappement. Pour inciter la clientèle à opter pour ce système d'épuration, Porsche a présenté en 1985 la première voiture au monde délivrant la même puissance Avec ou sans catalyseur: c'était la 944 Turbo. Aujourd'hui, ce principe s'applique à tout nouveau modèle qui est présenté. Le fait que plus de 90 % des voitures de sport Porsche venduen en Allemagne soient dotées d'un catalyseur montre clairement que les efforts de Porsche n'ont pas été vains mais qu'ils sont au contraire large- ment récompensés. Il ne fait donc aucun doute que les voitures de course de la Porsche Turbo Cup ont également contribué à la diffusion à grande échelle du pot catalytique puisqu'elles en étaient équipées dès le début.

Toujours soucieux de promouvoir les techniques les plus inoffensives à l'environnement, Porsche a décidé dès 1988 de n'employer plus que des garnitures de freins, des joints de moteurs et de boîtes de vitesses ainsi que des disques d'embrayage exempts d'amiante. Depuis 1985, des filtres à charbon actif dans le système de mise à l'air libre du réservoir de carburant évitent toute propagation des vapeurs d'essence dans l'atmosphère: un détail certes, mais d'une importance non négligeable si l'on songe que les vapeurs d'essence qui s'échappent des réservoirs chaque année représentent plus de 60 000 tonnes pour la seule République fédérale.

Depuis toujours, les Porsche sont considérées comme des voitures particulièrement sûres et dynamiques. Avec les derniers perfectionnements apportés à la gamme, les équipements de sécurité sont désormais les suivants:

  • système antiblocage (ABS) de série sur tous les modèles
  • rétroviseurs extérieurs chauffants de série sur tous les modèles
  • contrôleur de pression des pneumatiques sur la Porsche 928
  • blocage interroues électronique de pont arrière sur la Porsche 928
  • renforts dans les portières sur tous les modèles pour une protection efficace en cas de collision
  • ceintures trois points à enrouleur aux places arrière

Or, Porsche ne s'est pas contenté d'augmenter la securité de conduite des fameuses voitures de sport de Zuffenhausen: car on a également songé à la protection des Porsche en stationnement. Avec le millésime 1990, tous les modèles reçoivent un système combiné condamnation centrale/dispositif d'alarme qui les protège contre le vol et les effractions. En verrouillant le véhicule, les portières et les couvercles sont automatiquement condamnés; la pompe à essence et 1'unité de commande électro- nique du système digital de gestion moteur DME sont simultanément désactivées. Les diodes clignotantes placées dans les boutons de verrouillage des portières signalent que le système est armé. De plus, les antivols de roues évitent désormais les mauvaises surprises sur tous les modèles.