Porsche
La cartella del modello 1995 per il mercato "resto del mondo", vale a dire non-USA, presentata al Salone di Parigi nel 1994 include la produzione di serie delle 993 aspirate cabrio e coupe', ma anche le transaxle 968 e 928, l'ammiraglia.
Non manca una interessante digressione sulla sostenibiita' ambientale, con i particolari riciclabili della 993, e piu' in generale, sulla necessita' di ridurre il peso degli autoveicoli. Questa lezione deve pero' essersi persa per strada, visto l'aumento di peso della ultima 992 del 2018 ...

Galleria fotografica a sx a scorrimento automatico.

Mondial de l'Automobile Paris 1994>

"Depuis toujours, le Centre de recherche et de développement de la société Dr. lng. h.c. F. Porsche AG a été synonyme d'innovation et de performance par excellence. La qualité des résultats et les expériences des ingénieurs suscitent l'admiration dans le monde entier. Pour exécuter les développements sur commande de clients, Porsche s'est dotée de son propre service: Porsche Engineering Services, abrégé PES. Dans le plus grand secret, on y développe des systèmes, des composants ou des véhicules complets pour l'industrie automobile et les secteurs industriels apparentés. Le programme comporte la conception, le stylisme, la construction, le calcul, la réalisation de prototypes, les tests de véhicules et de pièces ainsi qu'un management de projet moderne pour la gestion des activités de développement.

Un champ d'activité important pour les ingénieurs de développement de chez Porsche est l'allégement des véhicules: en effet, il est de plus en plus impérieux de réduire la consommation des voitures de fagon à ménager l'environnement et les ressources. Or la construction allégée est l'un des meilleurs moyens d'atteindre cet objectif.

La carrosserie toute équipée d'une voiture du segment intermédiaire représente environ 45 pour cent de son poids total, un peu plus de la moitié étant à porter au passif de la carrosserie brute. Les améliorations possibles de la carrosserie brute gràce à la construction allégee peuvent donc influer sur un quart du poids total de la voiture.

La première voiture de sport qui a porté le nom Porsche, la légendaire 356 présentée en 7948, possédait déjà une carrosserie en aluminium réalisée à la main qui coiffait un chàssis-caisson en acier. En 1977,la Porsche 928 comportait des éléments de carrosserie en aluminium - les portes, le capot moteur et les ailes - qui permettaient d'économiser un peu plus de 35 kg. Actuellement, Porsche Engineering Services lnc. Troy, USA, est le chef de file d'un joint venture ayant pour objectif la conception d'une carrosserie acier ultralégère pour les voitures de tourisme. Cette étude financée par des fabricants d'acier d'Europe, d'Extrème-Orient et d'Amérique du Nord s'inscrit dans le prolongement d'un projet comparable mené à bonne fin par Porsche Engineering Services lnc. Troy, USA, au nom de la firme American lron and Steel lnstitute et de Ford, en 1993. Avec cetle étude, Porsche Engineqring Services a prouvé que de nouvelles technologies de l'acier et de nouveaux procédés de conception permettent d'économiser de l'argent et des kilos pour une berline de classe moyenne, l'économie de poids sur la carrosserie brute étant en l'occurrence d'environ 18 pour cent.

L'utilisation de l'aluminium pour les carrosseries présuppose de nouvelles techniques de fabrication qui soient adaptées de fagon optimale au matériau particulier qu'est l'aluminium. L'aluminium est idéal pour obtenir des profilés extrudés, à l'occasion de quoi on peut aussi utiliser des alliages à haute résistance. A la sortie des machines, les profilés extrudés sont rectilignes, mais ils peuvent ètre modifiés (par ex. pliés) par cintrage-étirage. Par une combinaison judicieuse de profilés droits et cintrés, le but de l'opération consiste à représenter simplement la structure principale d'une carrosserie brute de voiture. 0n a donné le nom de "spaceframe" à cette architecture.

Dans le cadre de ses études préliminaires, Porsche a mis au point et a testé expérimentalement des structures "spaceframe" en aluminium et nous disposons donc d'un savoir-faire fondé. Cette architecture permet d'économiser environ entre 35 et 40 pour cent du poids par rapport à une carrosserie en acier conventionnelle. C'est sans aucun doute l'aluminium qui renferme le plus grand potentiel d'allégement pour les carrosseries brutes.

Pour faire face à la concurrence de l'aluminium, les sidérurgistes ont aussi continué de perfectionner l'acier qui offre également un grand potentiel de réduction du poids. Outre l'utilisation de qualités de tÒles à plus haute résistance qui permettent de former des pièces avec une épaisseur de paroi plus réduite, on a surtout beaucoup progressé dans le domaine des processus de fabrication gràce à un perfectionnement constant (tailored blanking, soudage au laser, hydroformage). Si l'on met systématiquement en oeuvre toutes les mesures ponctuelles, un potentiel d'environ 15 à 20 pour cent est réaliste sur la base d'une carrosserie brute conventionnelle en acier. Un autre avantage est que le mode de fabrication actuel des carrosseries peut ètre repris presque totalement, ce qui permet une transposition plus rapide dans la série.

Notamment en raison de ses expériences de la compétition automobile internationale, où la construction allégée est l'un des critères les plus importants pour l'optimisation des performances, Porsche possede le savoir.faire fondé que l'on peut imaginer. La preuve en est donnée par les versions allégées des voitures de sport de série de chez Porsche qui constituent la base pour les Porsche de compétition couronnées d'innombrables succès.

Porsche AG a orienté son programme de développement préliminaire sur le long terme et travaille dans les deux directions: construction allégée en acier et construction allégée en aluminium. Le savoir{aire dont nous disposons déjà et les résultats obtenus dans le cadre de ce programme profitent aux projets des clients."


"Volevamo scrivere qui in motto intelligente ma al momento non ci viene in mente nulla"

line