PORSCHE WERKFOTO 1993 (D'Ieteren)

La cartella del 1993 curata dall'importatore belga D'Ieteren si sofferma sui miglioramenti nel campo della sicurezza ed ambientale.


porsche 1993 D'Ieteren


Porsche aborde la nouvelle année-modèle en faisant bénéficier tous ses modèles d'une série de mesures reflétant son souci permanent d'amélioration dans les domaines de la sécurité et de la préservation de l'environnement.

Nouveau liquide de freins


Le niveau de performance inégalé des freins Porsche résulte entre autres de l'expérience engrangée en compétition par le constructeur allemand, une expérience dont bénéficient systématiquement les systèmes de freinage de ses véhicules de série (voir aussi notre communiqué du 10 août ). En combinaison avec les jantes Porsche de grand diamètre bien typiques et garantissant une évacuation optimale de la chaleur, les étriers fixes en aluminium constituent une des principales caractéristiques de sécurité de toute Porsche.

Mis au point par Porsche en collaboration avecla société Alfred Teves, le liquide de freins DOT 4-200 a lui aussi passé l'épreuve de la compétition - synonyme de conditions d'utilisation extrêmes - avant de profiter aujourd'hui aux Porsche de série. Ce liquide de freins est caractérisé par un point d'ébullition extrêmement élevé.

Le liquide de freins est hygroscopique, c'est-à-dire qu'il absorbe de l'eau (à raison d'environ 1,5 % de son volume par an), ce qui influence son point d'ébullition ainsi que sa longévité. L'avantage du nouveau liquide de freins Porsche dans ces deux domaines est facilement mis en évidence par une simple comparaison : le liquide DOT 4-200 a un point d'ébullition de 182° C pour une teneur en eau de 4,5 % après 3 ans. Pour sa part, le liquide DOT 4 S2 employé jusqu'à présent bout déjà à 173° C après seulement 2 ans et pour une teneur en eau de seulement 3 %. Ceci a permis de porter l'intervalle entre deux changements de liquide de 2 à 3 ans. Cette réduction d'un tiers de la quantité de liquide usé dont il faut se débarrasser quis'ensuit représente par ailleurs un allègement de la charge pour l'environnement.

porsche 1993 D'Ieteren


Keylock et Shiftlock


Ces dispositifs de sécurité ont été intégrés au mode d'actionnement de la transmission Tiptronic des 968 et 911 ainsi que de la boite de vitesses automatique de la 928 GTS (uniquement Keylock). Ils empêchent toute utilisation non désirée de la boite de vitesses ou toute mise en mouvement intempestive de la voiture. Pour le reste, le fonctionnement des transmissions n'est nullement influencé.

Le "Keylock" empêche de mettre la clé dans le contact ou de l'en retirer tant que le levier de sélection ne se trouve pas en position P (parking). Le "Shiftlock", pour sa part, empêche de déplacer le sélecteur à partir des positions P et N (point mort) tant que la pédale de freins n'est pas actionnée.

Conditionnement d'air sans CFC


Pour Porsche, le conditionnement de l'air de l'habitacle n'est pas une simple question de confort. Garantissant le bien-être des occupants, il contribue également à la sécurité. Aussi, Porsche recommande l'utilisation sans restriction du conditionnement d'air, y compris lorsque l'on roule en cabriolet, capote fermée.

Par souci pour l'environnement, Porsche a dès à présent procédé au remplacement de l'agent réfrigérant R 12 de ses systèmes de conditionnement d'air par le nouveau liquide R 134a sans chlorofluorocarbone. A cet effet, les systèmes existants ont dû être considérablement modifiés pour les rendre compatibles avec l'agent "écologique" (conduits flexibles améliorés, matériaux de joints résistant au R 134a, remplacement des éléments en cuivre, utilisation d'un condenseur résistant au R 134a, modification du matériau utilisé pour le compresseur et remplacement de l'huile spéciale du système). Sur le plan du recyclage aussi, les réalisations sont importantes. L'agent réfrigérant aspiré est en effet stocké dans des récipients spéciaux qui seront repris par le fournisseur. La valeur élevée que conserve le R 134a est un incitant supplémentaire en la matière.

En raison de ses caractéristiques spécifiques, le R 134a ne peut pas entrer en contact avec les éléments d'un système de conditionnement d'air R 12. Pour cette raison, les ingénieurs de chez Porsche ont imaginé un système de remplissage doté d'une soupape différente interdisant ainsi toute erreur par distraction.

porsche 1993 D'Ieteren


Marquage en vue du recyclage


Dans le cadre de la récupération des matières synthétiques, tous les récipients pour liquides des Porsche sont désormais également marqués. Alors que les métaux utilisés par Porsche sont depuis longtemps déjà recyclables quasiment à cent pour cent, les procédés de production spécifiques des éléments en matière synthétique et leur marquage permettent aujourd'hui le tri et le recyclage de leur quasi totalité.

Peinture "à l'eau"


L'installation de peinture de Porsche à Zuffenhausen est une des plus modernes au monde. En ce qui concerne les émissions dans l'atmosphère par la ventilation, elle va au-delà de toutes les prescrip- tions en vigueur : pendant le processus de mise en peinture, un maximum de solvants sont récupérés grâce à quoi l'«atteinte» à l'environnement est extrêmement faible.

Malgré tout cela, Porsche se penche depuis longtemps sur l'utilisation de peintures diluées à l'eau. Aujourd'hui, les progrès réalisés dans ce domaine permettent de recourir pour une part à de telles peintures sans porter préjudice à la qualité du résultat final et tout en conservant les mêmes garanties, à savoir, 3 ans sur la peinture et 10 ans contre la perforation due à la rouille. L'eau utilisée en tant que diluant est, elle aussi, réutilisée plusieurs fois pour n'aboutir enfin dans les égoûts qu'une fois débarrassée de tout résidu de peinture.

porsche 1993 D'Ieteren


"Volevamo scrivere qui un motto intelligente ma al momento non ci viene in mente nulla"

line