PORSCHE WERKFOTO - 1978

Safari Rally


Porsche 1977


Nel 1978 un prestigioso trofeo mancava ancora nell'incredibile palmares della Porsche 911 e della casa di Stoccarda: una vittoria al Safari Rally. Per conquistare il prestigioso trofeo il Direttore sportivo Manfred Jantke aveva deciso di tirare fuuori l'artiglieria pesante per il XXVI Rally Safari del Kenia.

Si trattava della quarta partecipazione ufficiale della cavallina tedesca, che aveva finora raccolti due secondi ed un quarto posto. Per l'occasione furono schierate due 911 SC ufficiali ai colori Martini.

Porsche 1977


MARTINI-PORSCHE sur les pistes du Safari Rallye


Une victoire africaine manque encore au palmarès de PORSCHE

"En Afrique, PORSCHE aimerait se voir réaliser un souhait de longue date..." dévoile son Directeur Sportif Manfred Jantke au sujet de l'engagement officiel du constructeur de Stuttgart (R.F.A.) au 26 Safari Rally de Kenya. " Depuis le Championnat Mondial des Marques jusqu'aux 24 Heures du Mans en passant par le Rallye Monte Carlo et le Championnat CanAm, nous avons presque tous les trophées dans nos vitrines. Il ne nous manque que le laurier de l'Afrique à notre palmarės."

Il y a déjà eu trois participations officielles de PORSCHE au rallye de l'Afrique orientale qui figure au nombre des épreuves d'endurance les plus dures qui existent. Les places obtenues? Deux deuxièmes et une quatrième place - un bilan qui appelle la victoire définitive et après trois années d'absence du monde des rallyes, PORSCHE entreprend une nouvelle tentative.

Porsche 1977


Deux voitures PORSCHE 911 SC, couleurs MARTINI, hautes sur jambes et dotées d'un équipement spécial Afrique, sillonnent à Pâques le paysage du Kenya, en soulevant de la poussière, en bondissant et en nageant. Le dégagement au sol a été porté à 28 cm, la suspension des roues est à long débattement, le soubassement a reçu une protection massive - autant de mesures prises pour permettre aux PORSCHE-Safari pesant quelque 1200 kg de foncer å 200 à l'heure dans la steppe africaine, de ramper à travers la boue rouge du Kenya et de passer des rivières rocailleuses å gué.

En plus de la puissance et de la robustesse des voitures, il faut - avant de miser sur la victoire en Afrique pouvoir compter sur le savoir-faire des pilotes engagés.


Porsche 1977


PORSCHE a pu s'assurer le concours du team rêvé: Björn WALDEGAARD et Hans THORSZELIUS. Cette même équipe a d'ailleurs déjà couru pour PORSCHE en 1974, en remportant un deuxième rang et l'année dernière ils étaient les vainqueurs. Le fait qu'ils ont pu être gagnés å 1 a cause de les deux PORSCHE est le résultat d'un heureux hasard car Suédois sont toujours sous contrat chez FORD et ne pourront prendre le départ pour PORSCHE que parce que FORD n'y sera pas cette année.

La deuxième voiture MARTINI-PORSCHE engagée au Safari Rallye sera pilotée par Vic PRESTON jun., originaire de Nairobi, qui compte - avec son coéquipier LYALL - parmi les cracs de la scène africaine de rallye. Ce rallye a toujours connu une concurrence internationale acharnée et compte au championnat mondial des rallyes. PORSCHE s'engage dans la lutte avec une équipe peu nombreuse mais fort bien préparé e et s'y trouvera face à face avec un engagement massif en personnes et matériel de la part des firmes PEUGEOT, DATSUN, LANCIA /FIAT, MITSUBISHI et - pour la première fois cette année - MERCEDES. La présence de PORSCHE comptera - outre ses voitures 911 SC puissantes considéré es comme les favoris pour leur rapport favorable poids/puissance - un effectif de 15 personnes de l'usine, 5 voitures - service et un avion comme station-relais.

Depuis des semaines, les météorologues locaux s'exercent dans les prognostics: temps secs ou humides ? Peu importe que nos pilotes combattent la chaleur torride, la pluie, la poussière qui étouffe les moteurs ou un terrain marécageux ou les voitures s'enfoncent - les conditions qui attendent les participants sur ce parcours long de 5000 km sont toujours extrêmes. Et pourtant, si l'on en croit aux vieux routiniers du Safari Rallye Ta recette est simple: il faut se frayer un chemin et avoir la chance de son côté.

Les partenaires traditionnels de MARTINI-PORSCHE apportent leur soutien efficace ègalement durant cette épreuve africaine; ils sont:
BILSTEIN
BOSCH
DUNLOP
SHELL
SCHMITTHELM


Björn Waldegård (1943-2014), at the 2011 Rally of the Midnight Sun in Sweden


Una venne quindi affidata alla leggenda Björn Waldegård in coppia con il fido Hans Thorszelius. Lo svedese aveva trionfato l'anno precedente al volante di una Ford e grazie al forfait del team ufficiale, pote' balzare ai comandi della 911.

Björn Waldegaard Björn Waldegaard, né en 1943, n'est pas la première fois au volant d'une PORSCHE : déja en 1969 et en 1970, il a remporté sur PORSCHE 911 S la victoire au classement général du Rallye de Monte Carlo.

Il y a 30 ans, sa famille le mettait déja' en garde - sourcils froncés et ton sévere - contre l'éventualité d'une carriere dans le sport automobile. Björn avait tout juste 5 ans et prenait plaisir de monter sur les sieges arriere de la berline familiale pour accompagner son pere aux épreuves de régularité de la région. A l'âge tendre de 7 ans, Björn savait conduire : le tout était de ne pas se faire prendre avant d'avoir son permis a 18 ans.

1962, a 19 ans, il a pris part a son premier rallye, accompagné de son pere, sur une Coccinelle VW 1200 : c'était au "Mälar Rally", une épreuve suédoise où il a réussi a se placer 8e du classement gênéral. Sa premiere grande victoire était en 1964 au Gastabudstofen Rally. En 1968 il recoltait ses premiers succes internationaux et le titre de champion du Swedish Rally.

Depuis 1969, Björm Waldegaard courait sur Porsche, Fiat, Lancia et Ford. 1975 il a reçu des mains de Son Altesse Royale, le Prince Bertil, la "médaille du prince de l'automobile" en reconnaissance de ses mérites pour le sport automobile suédois.
Ses derniers grands succès de rallye : une premiere place au classement général du East African Rally et du Rally RAC en 1977.
1978, Bjöm Waldegaard a terminé premier au Swedish Rally.


Vic Preston


La seconda fu affidata alle capaci mani dello specialista locale Vic Preston jr. coadiuvato da Lyall.

Vic Preston jun. Le "cowboy africain", pilote international rompu aux Safari Rallies.

Vic Preston pere était déja champion de Safari. Son fils, né en 1950 à Nairobi où il a passé ses années scolaires et ou il commença a s'intéresser au métier de son pere, faisait sa premiere course de moto a l'age de 16 ans. Deux ans aprės il était champion est-africain et s'orienta vers les voitures. A 19 ans, il s'attaque aux rallies et se qualifie d'emblée comme champion de rallye est-africain. Un an après seulement, il était également champion des circuits.

Le "East African Safari" a vu sa participation pas moins de huit fois. Avant de s'engager sur Porsche en 1978 il a piloté des Fiat, Lancia ou Ford et s'il ne lui arrivait pas de panne mécanique, on était sûr de le retrouver parmi les 5 premiers du classement général.

Il est toujours champion de moto-cross de son pays et a remporté en 1977 les deux championnats de rallye nationaux.

Dans la vie professionelle, il dirige le garage de son pêre à Nairobi. Son temps de loisirs est consacré à la pêche et au tir. Son dada sont les bateaux en miniature télé-guidés.


Porsche 1977


L'epilogo non fu pero' cosi' fortunato: i francesi Jean-Pierre Nicolas / Jean-Claude Lefebvre condussero alla vittoria la Peugeot 504 V6 coupé, portando il numero di successi della casa transalpina a sei.

Favorita della vigilia, l'équipe Porsche si dovette accontentare del secondo posto assoluto grazie a Preston; le 911 si rivelarono piu' fragili delle loro concorrenti a livello di sospensioni e trasmissione.
La Datsun di Aaltonen completo' il podio, grazie alla rapidita' dell'assistenza della casa nipponica che gli permise di far fronte alla rimonta di Waldegård, che rimase ai piedi del podio e fu il grande perdente della competizione.

A tutt'oggi, nel 2020, la casa di Stoccarda ancora non e' riuscita ad aggiudicarsi questo torneo maledetto; se non cambieranno le regole, pensiamo non potra' piu' farlo. Da quando poi la prova e' uscita dal circuito iridato nel 2003 non ha neppure piu' molto senso.



"Volevamo scrivere qui un motto intelligente ma al momento non ci viene in mente nulla"

line